Krebs_Pru__fung_6.JPG
Organisation nationale faîtière du monde du travail en santé

apprentissage - formation - coopération

 Karrieremachenalsmensch.png
Campagne d'image des soins de longue durée

Concentration sur la reconversion

En savoir plus
 Slider_Pflegeinitiative.jpg
Initiative Soins infirmiers / Offensive de formation

Liens, messages et prises de position

En savoir plus
 AdobeStock_469452360.jpeg
Reconnaissance diplômes ukrainiens

Dispositions spécifiques pour les professions réglementées

En savoir plus

La campagne d'image des soins de longue durée se concentre sur les personnes souhaitant se reconvertir

Communication & Relations Publiques

ARTISET, Aide et soins à domicile Suisse et OdASanté se mobilisent, sur mandat du Conseil fédéral, en faveur d'une hausse des effectifs qualifiés dans les soins de longue durée. La campagne d'image « Une carrière empreinte d'humanité » lancée en 2020 se concentre cette année sur la reconversion. Elle veut attirer des personnes qui envisagent de changer de métier vers les soins de longue durée. Ces derniers offrent en effet de nombreuses possibilités de carrière attrayantes pour les personnes souhaitant se reconvertir.

La campagne d'image "Une carrière empreinte d'humanité" entre dans sa phase suivante. Elle a pour objectif de promouvoir les carrières dans les soins de longue durée et de soutenir le recrutement de professionnels de degré tertiaire. Les professionnels qualifiés sont recherchés : au vu de l'évolution démographique, les pronostics de l'Observatoire suisse de la santé (Obsan) de 2021 font état, d'ici 2029, d'un besoin en effectifs de 222 000 spécialistes dans le secteur des soins.

La conversion en point de mire

Pour couvrir les besoins en soins, les associations professionnelles ARTISET, Aide et soins à domicile Suisse et OdASanté veulent aussi interpeller davantage les personnes souhaitant se reconvertir. La campagne se concentre cette année sur les personnes qui osent changer de métier. Les soins de longue durée offrent en effet pour ces personnes des possibilités de carrière attrayantes et beaucoup d'avantages que ne proposent pas d'autres champs professionnels. Des postes à temps partiel permettant de concilier vie professionnelle et vie privée y sont par exemple une réalité. De nombreux établissements pratiquent en outre de plus en plus le job sharing. Et les professions dans les soins de longue durée ont de l'avenir car la demande de personnel infirmier qualifié n'a jamais été aussi grande, indépendamment de la situation économique et de la numérisation.

D'informaticien diplômé à infirmier ES

La campagne lancée aujourd'hui met en vedette différentes personnes qui se sont reconverties. Dans le film de 20 secondes de la campagne, qui sera diffusé en ligne et au cinéma dans tout le pays, on peut voir Peter, un informaticien diplômé CFC qui a osé, malgré sa fascination pour la technique et les ordinateurs, se reconvertir dans les soins de longue durée. "Aujourd'hui, je préfère regarder des visages plutôt que des écrans", explique le jeune homme. Les cinq sujets de la campagne, qui seront diffusés en ligne et sur les réseaux sociaux, montrent de véritables personnes issues de différentes professions, de l'employée d'hôtel au directeur artistique en passant par l'électromécanicien, qui ont opté pour une formation variée dans les soins de longue durée. On constate que les motivations pour une reconversion sont tout aussi diverses que les formations initiales et continues dans les soins de longue durée. Mais elles ont toutes en commun le désir d'exercer un métier où les relations interpersonnelles jouent un rôle central. Peter, directeur artistique, qui suit aujourd'hui une formation d'infirmier diplômé ES, explique par exemple : "J'ai fait beaucoup de choses géniales quand j'étais directeur artistique. Mais un jour, je n'ai plus trouvé cela gratifiant. Je voulais être plus actif et voir les effets directs de mon travail sur les gens."

Guide pour la reconversion : questionnaire métiers

Un accès simplifié aux informations requises doit renforcer la motivation pour la conversion et montrer le moyen direct d'y parvenir. Et c'est là qu'entre en jeu le questionnaire métiers sur le site Web de la campagne soins-longueduree.ch. En remplissant le questionnaire, on est guidé en quelques clics vers les profils professionnels possibles. Chaque profil professionnel renferme des détails : description précise des activités, durée de formation ou possibilités de formations continues ultérieures. Une fois qu'une formation initiale ou continue a été trouvée, il suffit de consulter la carte pour trouver l'institution de formation ou l'établissement qui la propose.