Organisation nationale faîtière du monde du travail en santé

apprentissage - formation - coopération

En savoir plus

Les professions de la santé restent populaires

Politique de la formation

Les formations dans le domaine de la santé en Suisse sont toujours très prisées : 4979 assistantes et assistants en soins et santé communautaire ont commencé leur formation en 2020, soit 51 de plus que l’année précédente. On observe également une hausse au niveau tertiaire B chez les infirmiers et infirmières diplômés ES. L’OdASanté présume que la tendance se confirmera en 2021.

L’augmentation du nombre de personnes en formation dans le domaine des soins, observée depuis plusieurs années, se confirme également en 2020. Selon les chiffres actuels de l’Office fédéral de la statistique OFS, 4979 personnes ont commencé en été 2020 leur formation d’assistant-e en soins et santé communautaire CFC; en 2019 elles étaient 4928 et 4818 en 2018, une légère baisse est constatée chez les aides en soins et accompagnement AFP :1164 ont commencé la formation en 2020 et 1172 en 2019 (v. statistiques).

2514 futurs infirmiers et infirmières diplômés ES

Selon les enquêtes menées par l'Association suisse des centres de formation en santé (ASCFS), la tendance des nouveaux arrivants dans le domaine des soins infirmiers au niveau tertiaire B est également à la hausse : 2402 infirmiers et infirmières diplômés ES en 2019 et 2514 en 2020. La situation reste stable pour les domaines de la technique opératoire, de la technologie en radiologie médicale et de l’hygiène dentaire.

Au niveau tertiaire A l’évolution est à peu près stable: en 2019 selon l’OFS 1290 personnes ont commencé un Bachelor en soins infirmiers et 1289 en 2020. Dans d'autres domaines d'études, des augmentations peuvent être observées dans la majorité des cas, notamment en physiothérapie, en ergothérapie ainsi que pour les études de sage-femme.

Tendance positive également attendue en 2021

L’OdASanté disposent déjà d’éléments, basés sur divers feedbacks de la pratique, montrant que la tendance positive se poursuivra en 2021. « Les prestataires de formation et les organisations cantonales du monde du travail constatent un grand intérêt » affirme Urs Sieber, Secrétaire général de l'OdASanté.

En effet, selon LehrstellenPuls de l’ETH Zurich, une grande partie des places d'apprentissage disponibles dans le secteur de la santé étaient déjà occupées en mars 2021. Commentaire de Urs Sieber : « En plus des nombreuses personnes intéressées à la formation, nous avons constaté un intérêt et un engagement notoires de la part des entreprises, qui continuent à promouvoir la formation et à offrir des places, malgré le contexte actuel difficile, et qui contribuent ainsi activement à garantir et promouvoir la relève. Les entreprises de tous les secteurs de prise en charge ne ménagent pas leurs efforts pour garantir une offre attrayante de formations et de places d'apprentissage.

L’intérêt pour le degré tertiaire B est également très large. L’OdASanté et l’ASCFS prévoient une légère augmentation.

Graphiques

Les graphiques sont disponibles sur www.odasante.ch sous la rubrique Médias.