News

26.05.2020
Certificat fédéral de capacité - Assistant-e en soins et santé communautaire

La CSDQ ASSC élabore une recommandation de mise en œuvre homogène du PlaFo

La Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation Assistant-e en soins et santé communautaire a décidé, lors de sa séance du 4 mai 2020, d’élaborer une recommandation sur l’utilisation des perfusions sous-cutanées. La commission entend ainsi favoriser une mise en œuvre la plus homogène possible.

Lors de sa séance du 4 mai 2020, la Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation(CSDQ) Assistant-e en soins et santé communautaire (ASSC) CFC a entre autres pris acte des pratiques très différentes de l’utilisation des perfusions sous-cutanées. Elles seraient, selon le secteur de prise en charge, assez fréquemment utilisées ou parfois pas du tout.

Actuellement les documents de formation (plan de formation page 40, compétence opérationnelle D4) permettent effectivement une certaine marge de manœuvre en ce qui concerne la mise en œuvre. C’est pourquoi lors de la prochaine révision des documents de formation il faudrait, selon la CSDQ ASSC, préciser l’utilisation des perfusions sous-cutanées.

Une recommandation sera élaborée d’ici la fin 2020

D’ici là, une recommandation de la CSDQ ASSC sur la pratique de la compétence opérationnelle D4 concernant l’utilisation de perfusions sous-cutanées devrait garantir une mise en œuvre la plus homogène possible sur le plan national. Il est prévu que la CSDQ ASSC adopte la recommandation correspondante à l’intention des OrTra cantonales lors de sa prochaine séance qui se tiendra probablement fin 2020.

Moyenne des notes du domaine de qualification Connaissances professionnelles

Lors de sa séance du 4 mai 2020, la CSDQ ASSC a également évalué la moyenne des notes de l’examen écrit sur les connaissances professionnelles 2019. Durant ces derniers mois, la moyenne des notes 2019 avait suscité des discussions à maintes reprises. Les membres de la CSDQ considèrent que la demande de nivellement d’un examen final national entre les différentes régions linguistiques est très complexe et se situe sur plusieurs niveaux. Elle appelle néanmoins le Secrétariat général de l’OdASanté à jeter un regard critique sur le résultat présenté. La requête sera déposée auprès du groupe de travail CP ASSC.