Krebs_Pru__fung_6.JPG
Organisation nationale faîtière du monde du travail en santé

apprentissage - formation - coopération

 Slider_AbschluessePflege.jpg
Projet Titres de formation dans les soins

Participant-e-s aux ateliers recherchés

En savoir plus
 AdobeStock_469452360.jpeg
Reconnaissance diplômes ukrainiens

Dispositions spécifiques pour les professions réglementées

En savoir plus

Projets

Un aperçu des projets actifs et terminés de l'OdASanté.

Titres de formation dans les soins et l’accompagnement (Statut: actif – mise à jour du 02.02.2022)

Avec le projet "Titres de formation dans les soins et l’accompagnement", l’OdASanté développe un instrument et une méthode permettant une comparaison des compétences actuelles et futures des divers titres du champ professionnel des soins et de l’accompagnement ; quelle que soit la structure des prescriptions sur la formation.

Situation initiale

Dans le cadre du transfert des professions de la santé dans le Système suisse de formation de la Confédération en 2004, de nouvelles prescriptions sur la formation et des filières pour les métiers du champ professionnel des soins et de l’accompagnement ont été parallèlement développées et remaniées en continu au degré secondaire II, au degré tertiaire avec la formation professionnelle et dans la formation professionnelle supérieure. En collaboration avec les institutions du secteur de la santé, les organisations cantonales du monde du travail, les directions de la santé, les associations de branche et professionnelles et la Confédération, l’OdASanté a progressivement élaboré, aussi bien pour la formation professionnelle initiale que pour la formation professionnelle supérieure, les prescriptions sur la formation suivantes : infirmier/ère diplômé-e ES, assistant-e en soins et santé communautaire et aide en soins et accompagnement, Les prescriptions sur la formation ont été ensuite intégrées dans la pratique. Au niveau des diplômes d’études supérieurs, une filière postdiplôme ES en anesthésie, soins intensifs et soins d’urgence, ainsi que divers examens fédéraux, ont vu le jour. Au cours de la même période, les hautes écoles spécialisées et les universités ont mis sur pied des filières d’études bachelor et master en soins infirmiers et ont développé de nombreux CAS, DAS et MAS.

Ces développements ont amené une multitude de titres de formation dans le champ professionnel des soins et de l’accompagnement. Dans le cadre d’un quotidien dynamique, les divers professionnels de la santé interagissent au sein d’un réseau dense aux nombreuses interfaces. Dans cet environnement, il s’agit non seulement de mettre à jour et de développer les prescriptions actuelles sur la formation dans le cadre du développement professionnel, mais également de les harmoniser en vue de la répartition du travail dans les équipes sur le plan intra et interprofessionnel. Ceci exige un instrument et une action coordonnée afin que les différents titres dans les soins et l’accompagnement, ainsi que leur interaction puissent être adaptés de manière prospective aux exigences nouvelles et modifiées du marché du travail.

Objectifs

Le projet « Titres de formation dans les soins et l’accompagnement » a pour objectif de développer une vision consolidée et globale du champ professionnel des soins et des exigences futures en la matière. De ce point de vue, il s’agit de vérifier à l’aide de situations concrètes, orientées vers l’avenir et issues du quotidien, la cohérence des profils professionnels actuels dans les soins et d’en déduire les exigences en matière d’harmonisation et d’implantation des futurs profils professionnels dans les soins.

Vous trouverez ici le détail des objectifs stratégiques et opérationnels.

Calendrier

Projet partiel 1a I terminé
Elaboration de scénarios de tendances basés sur des évidences concernant les exigences posées aux professions dans les soins de demain.

Projet partiel 1b I en cours
Elaboration d’un instrument permettant de recenser les exigences futures de manière transversale et en fonction des compétences. L’instrument sera utilisé et testé dans les ateliers.

Projet partiel 2 I atelier sur les professions (mars – août 2022)
Cohérence au niveau des professions – examen des exigences définies actuellement par rapport aux futures exigences.

Projet partiel 3 I jusqu’en décembre 2022
Cohérence au niveau du champ professionnel – Validation des résultats des ateliers sur les professions et contrôle de la cohérence des interfaces avec d’autres professions.

Projet partiel 4: gestion du savoir I début 2023
Déduction des besoins de réforme dans les différentes prescriptions sur la formation, documentation de la méthodologie.

Etapes à cette date et résultats

Les étapes suivantes ont été franchies:

Projet partiel 1
Elaboration de scénarios de tendances qui mettent en évidence les futures exigences, pour l’ensemble des soins, et qui répondent aux exigences de formation dans les soins pour tout le système de prise en charge.

Projet partiel 2
Pour vérifier les situations issues des scénarios de tendances, des ateliers avec des représentant-e-s des différents groupes professionnels seront organisés afin d’identifier les exigences actuelles, différentes ou nouvelles que devront remplir les professionnel-le-s.

De plus amples informations sur le projet sont disponibles sur la page Internet de l’HEFP.

Mise en œuvre des conclusions

En vue du développement des prescriptions actuelles sur la formation, les conclusions du projet seront traitées par les commissions existantes (commissions suisses pour le développement professionnel et la qualité CSDQ pour les titres du secondaire II, commissions de développement pour les filières de formation des écoles supérieures, commissions d’assurance qualité et commissions d’examens professionnels et supérieurs du degré tertiaire B et les hautes écoles spécialisées. En cas de recommandations pour les nouveaux titres, le Comité de l’OdASanté suivra le processus "Développement nouveaux titres".

Organisation du projet

Responsabilité globale et pilotage stratégique du projet : Comité de l’OdASanté.

Pilotage opérationnel du projet
Direction du projet: Petra Wittwer-Bernhard (OdASanté)

Equipe de projet: Elmar Anhalt (Université Berne), Christa Furrer-Treyer (HEVS) et Petra Hauswirth (OdASanté).

Groupe d’accompagnement: Plateforme «Titres de formation dans les soins et l’accompagnement»

L’OdASanté a attribué le projet à la Haute école fédérale en formation professionnelle HEFP. Le mandataire est responsable du projet sur le plan formel, du contenu et des délais. La HEFP met les divers projets partiels en œuvre.

La Confédération soutient le projet dans le cadre de la promotion du projet par le SEFRI. 

Références bibliographiques

Flexibilisation de la formation professionnelle dans le secteur de la santé (statut: terminé)

Quand il s’agit de flexibilité de la formation dans le secteur de la santé, une question s’impose :

  • Quels sont les nouveaux modèles possibles ?
  • Et quelles sont les mesures nécessaires à leur mise en oeuvre à l’horizon 2030 ?
  • Y a-t-il des limites à la flexibilisation ?

C’est autour de ces questions, qui traiteront de l’avenir du système de formation dans le secteur de la santé, que s'est tenu le colloque organisé par l’organisation nationale faîtière du monde du travail en santé OdASanté le 5 novembre 2019 au Stade de Suisse à Berne sous le titre « Horizon 2030 – flexibilisation de la formation professionnelle dans le secteur de la santé ».

Vous trouverez ci-dessous les liens vous permettant d’accéder aux présentations et à la documentation.

  • L'avenir de la formation professionnelle dans le monde numérique
    Prof. Dr Ines Trede, IFFP
    Présentation / Lien IAB Kurzreport
  • Approcher la réalité numérique au travers de la flexibilisation
    Prof. Dr Sabine Seufert, Université de Saint-Gall
    Présentation
  • Initiative Formation professionnelle 2030 et le domaine de la santé
    Rémy Hübschi, Vice-directeur, Chef de la division Formation professionnelle et continue SEFRI
    Présentation / Vision 2030 de la formation professionnelle / Formation professionnelle 2030 - éléments constitutifs et principes de base
  • La modularisation en tant qu’élément de la flexibilisation
    Thomas Staub, Berufsfachschule Bern gibb
    Présentation
  • Des compétences transversales dans le monde de la santé de demain : perspectives, défis et limites
    Prof. Dr. Ursula Scharnhorst, IFFP
    Présentation
  • Le potentiel (inexploité) de la collaboration entre les lieux de formation
    Iris Ludwig, Berner Bildungszentrum Pflege Rocco Umbescheidt, Höhere Fachschule Gesundheit und Soziales
    Présentation / Feuille d’information
  • Le futur rôle des responsables de formation en mutation
    André Zbinden, IFFP
    Présentation
  • Des plateformes digitales favorisant la coopération entre les lieux de formation
    Dr. Jessica Dehler, EPFL Dr. Guillaume Zufferey, Lateral Studio Sàrl
    Présentation
  • Une coordination maximale des offres de formation – exemple de Suisse centrale
    Andreas Mayer, XUND Bildungszentrum Gesundheit Zentralschweiz
    Lien vers la vidéo (en allemand uniquement)

Masterplan Formation aux professions des soins (statut: terminé)

Le rapport national sur les besoins en effectifs dans les professions de santé pointe l’immense fossé qui se dessine en Suisse entre les prévisions concernant les besoins en professionnels des soins et le nombre de diplômes qui devraient être délivrés à moyen terme à l’issue des formations correspondantes. La mise en place, par les partenaires de la formation professionnelle, d’une procédure coordonnée s’impose si l’on veut combler ce fossé et réduire, dans le domaine de la santé, la dépendance de la Suisse par rapport à la main-d’œuvre étrangère.

Le masterplan a défini, pour la période 2010 à 2015, les objectifs de politique de la formation et les mesures d'accompagnement que devront prendre conjointement la Confédération, les cantons et la branche santé. Il constitue une plateforme de coordination pour tous les partenaires et doit permettre d'élaborer des stratégies et des solutions harmonisées à l'échelle nationale afin de couvrir les besoins croissants en effectifs tout en réduisant la dépendance vis-à-vis de la main d'oeuvre étrangère.

Informations supplémentaires :