Organisation nationale faîtière du monde du travail en santé

apprentissage - formation - coopération

En savoir plus

Nouvelle approbation du plan d'études cadre TRM ES

ES - Technicien-ne en radiologie médicale

Le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation a approuvé dernièrement le plan d’études cadre du 24 septembre 2021 des filières de formation des écoles supérieures pour la Technique en radiologie médicale. En plus des adaptations formelles aux nouvelles exigences minimales du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation, l’organe responsable a approuvé la suppression de l’examen clinique du plan d’études cadre à la demande de la Commission de développement.

La nouvelle base juridique requiert la réapprobation de tous les plans d’études cadre

En raison de la nouvelle ordonnance du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation sur les exigences minimales pour la reconnaissance des filières de formation et des études postgrades des écoles supérieures (OCM ES), les organes responsables doivent demander au Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) le renouvellement de l’approbation des plans d’études cadre. Les filières de formation reconnues selon le plan d’études cadre (PEC) Technique en radiologie médicale (TRM) doivent soumettre au SEFRI une demande de révision de reconnaissance dans les douze mois qui suivent l’entrée en vigueur du plan d’études cadre nouvellement approuvé.

Adaptations apportées au plan d’études cadre TRM ES

L’organe responsable du plan d’études cadre, l’OdASanté et l’Association suisse des centres de formation santé ASCFS, a approuvé à la demande de la Commission de développement responsable la suppression de l’examen clinique du plan d’études cadre. En outre, après le remaniement du contenu du PEC TRM ES en 2018, des ajustements formels en particulier ont été apportés cette fois-ci. Le profil professionnel et les compétences à acquérir, les conditions d’admission ainsi que la répartition des heures d’apprentissage entre l’école et le lieu de formation pratique restent inchangés. Certaines mises à jour, des remplacements et/ou suppressions de passages du texte, notamment sur l’organisation de la formation, n’ont pas d’incidence sur la mise en œuvre des prestataires de formation.

Abandon de la mise en œuvre obligatoire de l’examen clinique

Avec la suppression de l’examen clinique, la procédure de qualification réglementée dans le PEC MTR ES se limite aux trois éléments que sont le travail de diplôme ou de projet orienté sur la pratique, la qualification de stage et la discussion de synthèse comme c’est le cas pour les autres plans d’études cadre des filières de formation des écoles supérieures dans le domaine de la santé. Le principal argument contre la mise en œuvre obligatoire de l’examen clinique est que l’examen clinique et la qualification de stage évaluent en principe la même chose, mais avec des instruments différents ; alors que la qualification de stage permet d’examiner de nombreux processus de travail, l’examen clinique est un instantané.

La suppression de l’examen clinique dans le plan d’études cadre ne signifie pas que l’examen clinique doit être obligatoirement abandonné. Les prestataires de formation peuvent stipuler dans le règlement d’études des exigences supplémentaires qui vont au-delà des exigences minimales définies dans le plan d’études cadre. En outre, les entreprises peuvent également conclure un accord particulier avec des étudiants pour la mise en œuvre d’un examen clinique.